dimanche 26 avril 2009

35ème anniversaire de la Révolution des Oeillets

Quand les chansons font l’histoire … 

Le 25 avril 1974 à 0h25, une chanson retentit par le biais de la radio nationale portugaise...

Grândola, vila morena ... GRANDOLA ville brune …c'est une chanson interdite...

Terra da fraternidade ... Terre de la fraternité ... il s'agit de Grândola, vila morena

O povo é quem mais ordena ... Le peuple est celui qui commande le plus … De José Afonso...

Dentro de ti, ó cidade... A l'intérieur de toi ville

Elle est le signal du début de la Révolution des Œillets, menée par de jeunes capitaines de l'armée portugaise, Révolution qui va entraîner la chute de la dictature.

Le signal et surtout l'espoir qui revit. Les portugais sortent se mêler aux militaires.

Em cada e squina um amigo ... Dans chaque coin un ami

Em cada rosto igualdade ... Dans chaque visage un ami aussi

C'est la saison des oeillets, et les insurgés en glissent dans le canon de leur fusil.


Ce geste restera le symbole d'une grande révolution sans aucune effusion de sang. 

Pour écouter Grândola, vila morena :  http://www.profencampagne.com/article-25422316.html


2 commentaires:

Olive Tree Guitar Ensemble a dit…

Hi, it's a very great blog.
I could tell how much efforts you've taken on it.
Keep doing!

Anonyme a dit…

c une date ,qui met fin aux fachisme,à l'ndépendance des peuples,à l'inalphabetisation.MAIS on ne peut oublier les martyrs comme le général sans peur HUMBERTO DELGADO.MOI,dans ma famille tous les premiers nés des SAMPAIO ont pour prénoms HUMBERTO . C'etait la volonté du grand péré lui aussi torturé par la PIDE et à chacun de ne pas oublier d'ou il vient.MERCI AU PEUPLE PORTUGAIS.

compteur de visites - adresse ip