jeudi 19 mars 2009

Touchez pas au grisbi !

S'agissant du bouclier fiscal, les résultats font apparaître un doublement du coût au bénéfice exclusif des contribuables les plus aisés. A l'inverse, s'agissant des contribuables non imposables à l'ISF, la facture a été divisée par deux !

En élargissant le dispositif aux contributions sociales et en faisant passer le plafonnement de 60 % à 50 % des revenus, la loi TEPA a accentué l'injustice du dispositif.

En 2008, 834 contribuables dotés d'un patrimoine supérieur à 15,5 millions d'euros ont reçu un chèque moyen de 368 000 euros. Ils se sont partagé 307 millions d'euros. Ils représentent 6% des bénéficiaires, mais deux tiers du coût du bouclier.

Tous dans la rue jeudi 19 mars !

1 commentaire:

grognon a dit…

Et les 9,3 %, selon les statistiques officielles, pas celles de la CGT ou des groupuscules (encore ?) de l'Ultra-Gauche, du produit intérieur brut (PIB) qui a migré ces dernières années des revenus du travail vers les revenus du capital ? La Florence veut-y que je la nourrisse parce-qu'elle n'y arrive pas à finir ses mois ?

compteur de visites - adresse ip